04-11-2019

CPF : VOUS POURREZ BIENTÔT CHOISIR ET FINANCER VOTRE FORMATION PRO DIRECTEMENT SUR MOBILE


Le compte personnel de formation (CPF) devrait être accessible via une application d’ici la fin du mois de novembre. Utilisation de son argent par le salarié, notation des formations… passage en revu de ses différentes fonctionnalités.

C’est un fait, le compte personnel de formation (CPF) est méconnu de la plupart des salariés. D’après un sondage réalisé par l’agence d’intérim MisterTemp’ en mars 2018, 76% des Français ne connaissent pas les droits que leur procure ce CPF. Successeur du droit individuel à la formation (DIF) depuis le 1er janvier 2015, le CPF est outil de financement de la formation professionnelle auquel ont droit l’ensemble des salariés français, et qui leur permet de se former tout au long de leur carrière.

La réforme de la formation professionnelle - dite “Avenir professionnel” - du 5 septembre 2018 est venue largement modifier ce dispositif. Désormais, ce ne sont plus des heures de formations qui sont créditées sur le CPF des salariés mais des euros, à hauteur de 15 euros de l’heure. Surtout, et c’est ce qui doit largement faciliter l’accès à cet outil, le CPF va bientôt bénéficier d’une application mobile. Cette dernière devrait être lancée fin novembre, d’après les dernières informations communiquées par le ministère du Travail.

>> À lire aussi - Compte personnel de formation : ce qui change pour vous en 2019

Concrètement, la nouvelle interface devrait ressembler à un “gigantesque magasin numérique de la formation”, confiait début août au Figaro Laurent Durain, directeur de la formation professionnelle de la Caisse des dépôts, cette dernière étant chargée de la conception de l’application. Le salarié pourra faire son choix entre des milliers d’offres de formations et payer directement l’organisme formateur choisi avec ses euros, ce qui n’était pas possible jusqu’à présent. Les organismes auront seulement 48 heures pour répondre aux demandes des salariés.

Un TripAdvisor des formations

Néanmoins, on le sait, l’argent accumulé sur le CPF peut ne pas suffire à financer une formation coûteuse. Dans ce cas de figure, il peut être intéressant de demander à son employeur de mettre la main à la poche. Courant 2020, la procédure devrait être largement simplifiée : si elle est d’accord, l’entreprise pourra directement cofinancer la formation de son salarié via l’application CPF. Ce dernier pourra donc directement mobiliser le financement débloqué par son employeur, lui évitant donc les allers-retours successifs entre l’organisme de formation et l’entreprise.

Pour mieux se repérer parmi les formations proposées sur l’appli, il est prévu que chaque utilisateur puisse les évaluer, sur le modèle de Airbnb ou TripAdvisor. D’après Le Figaro, un questionnaire de satisfaction pourrait être soumis aux salariés après la fin de leurs enseignements et ce n’est qu’une fois que les évaluations seront suffisamment nombreuses qu’elles seront rendues publiques sur l’appli. Par ailleurs, à partir de 2021, “les organismes de formations qui voudront être éligibles au CPF devront obligatoirement se prévaloir d’une certification qualité délivrée par des organisations comme l’Association française de normalisation (Afnor) ou Bureau Veritas”, nous expliquait Jean-Philippe Cépède, directeur juridique de Centre Inffo, association spécialisée dans la formation professionnelle.

>> À lire aussi - Compte personnel de formation : que se passe-t-il lorsque l’on part à la retraite ?

Pour rappel, chaque salarié à temps complet va désormais se voir créditer de 500 euros par an sur son CPF, avec un plafond de 5.000 euros. Pour les salariés non-qualifiés, la dotation est plus importante : 800 euros par an, plafonnée à 8.000 euros. Pour les salariés à temps partiel, qu’ils soient qualifiés ou non, ces sommes sont proratisées.

>> Notre service - Trouvez la formation professionnelle qui dopera ou réorientera votre carrière et entrez en contact avec un conseiller pour la faire financer


Source : https://www.capital.fr/